Expérience [:] Procédé antigravitationnel [!]

Publié le par Professeur Michel

  Le professeur Michel et ses assistants sont voués corps et âmes à leurs recherches savantes. C'est dans une abnégation sans faille et le froid de leurs laboratoires qu'ils manipulent, expérimentent, inventent, innovent et créent, travaillant toujours jusqu'aux frontières du possible, jusqu'aux frontières du réel et même au delà...
    Mais malgré le froid de ses lab
oratoires, pour le professeur Michel et pour le bon déroulement de ses travaux, une mauvaise santé ne saurait être de mise. Et pourtant, le froid aidant, il arrive que l'on s'enrhume... 

    Pas question cependant d'interrompre un calcul, une manipulation, ou de suspendre une expérience pour se moucher ! Pas question non plus de laisser une morve souiller leurs blouses blanches immaculées, les Laboratoires du Professeur Michel ont une image et une réputation à tenir !

    Après avoir expérimenté le pince-nez de plongeur et les boulettes de mie de pain dans les narines (procédé extrêmement dangereux qui faillit coûter la vie au Professeur Michel), c'est donc avec l'engagement qui les caractérise que le professeur Michel et son équipe, encore et toujours à la pointe, développèrent une technologie révolutionnaire qui devait, par un procédé dont il serait long et fastidieux de rendre compte ici si toutefois la politique des Laboratoires du Professeur Michel quant à la protection de leurs brevets le permettait, une technologie révolutionnaire qui devait rendre aux sécrétions nasales une constitution telle qu'elles défient les lois de la gravitation !

    Le professeur Michel et ses assistants, en toute simplicité, appelèrent leur nouvelle découverte "la morve antigravitationnelle"... fini les souillures sur la blouse !

    Hélas, les réjouissances ne furent que de courte durée. En effet de profondes modifications s’opérèrent au niveau moléculaire sous l’action de cette nouvelle nano bio technologie. La morve antigravitationnelle s’avéra parfaitement instable…

    C’est à la suite de la disparition d'un des assistants du professeur Michel dans d’atroces conditions (que le bon goût interdit de relater en détails ici mais les images parlent d’elles-mêmes), que les laboratoires du professeur Michel stoppèrent définitivement leurs investigations dans ce sens.

    Désormais, dans les périodes de froid les plus intenses, le professeur Michel et ses équipiers se protègent avec des blouses jetables…

 

CAR IL N'Y A PAS DE RHUME DE CERVEAU DANS

LE LABORATOIRE DU PROFESSEUR MICHEL !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article